«

»

Nov 30

Une personne meurt après avoir reçu deux décharges de Taser

Colère. Comment ne pas ressentir de la colère à l’annonce du décès d’un sans-papiers Malien qui venait de recevoir deux décharges de Taser lors de son interpellation à Colombes.

Deux décharges électriques de 50.000 volts chacune.

Voilà des années qu’Amnesty International s’appuyant sur une longue liste de décès aux Etats-Unis et au Canada alerte sur les dangers de cette arme. Elle n’est pas la seule organisation à tirer la sonnette d’alarme. En novembre 2007, le comité contre la torture de l’ONU a estimé que l’utilisation du Taser constitue « une forme de torture » et « peut même provoquer la mort ».

Sourds devant ces mises en garde, les pouvoirs publics ont doté de Taser X-26 l’ensemble des unités de police de la région parisienne, ainsi que de nombreuses grandes villes de province. Et ils ont étendu son utilisation aux polices municipales (décret du 26 mai 2010).

Une enquête est en court mais il faut dès à présent un moratoire sur cette arme ironiquement présentée comme arme pouvant éviter des morts.

Nous ne pouvons attendre un nouveau drame pour agir.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks