«

»

Fév 18

Ouverture des magasins le dimanche? C’est toujours non!

Nicolas Sarkozy, désormais officiellement candidat à sa réélection, a profité de la tenue des États généraux du Commerce hier, pour promettre de faciliter l’ouverture des magasins le dimanche. «Si les Français m’accordent leur confiance lors de la prochaine élection présidentielle, la première mesure (sic) que je mettrai en œuvre sera de poursuivre les assouplissements déjà réalisés en matière d’ouverture dominicale des commerces pour vous permettre de vous adapter à l’évolution des modes de vie», a-t-il déclaré dans une déclaration lue par le secrétaire d’État au Commerce, Frédéric Lefebvre. 

Adoptée à l’été 2009, la « loi Maillé » (co-signée par François Baroin et Marc Le Fur) avait déjà autorisé l’ouverture dominicale de commerces dans certaines communes et zones touristiques et thermales ainsi que dans certaines grandes agglomérations. Le code du Travail prévoit la possibilité pour tous les magasins d’ouvrir cinq dimanches par an sur autorisation du maire ou du préfet. Mais pour le candidat de l’UMP, qui avait déjà plaidé pour l’autorisation du travail dominical lors de sa campagne électorale en 2007, ce n’est pas assez. Il veut encore poursuivre dans la voie de la déréglementation. En proposant de généraliser le travail du dimanche, Nicolas Sarkozy s’en prend une fois de plus aux conditions de vie de ceux qui n’ont pas la possibilité de refuser le pire. Cet entêtement ne surprendra que les naïfs.

Comme tous les syndicats vous êtes attachés au repos dominical ? C’est pour vous le moment privilégié pour profiter des enfants, être en famille ? Vous pratiquez un sport et le dimanche c’est jour de match ? Dans ce cas réfléchissez-bien. On ne peut pas vouloir une chose et voter pour celui qui va faire contraire, parce qu’à l’instant où vous l’aurez élu, vue ce qu’est la Ve République, c’est lui qui décidera. Que cela vous plaise ou non.

A l’Assemblée nationale et au Sénat, les députés du Parti communiste et du Parti de gauche se sont opposé aux ouvertures de magasins le dimanche. Le programme du Front de gauche, L’Humain d’abord, est très clair : « Nous supprimerons la loi Maillé d’extension du travail du dimanche », y lit-on page 18. Pas question pour nous de négocier pour rechercher «un équilibre entre les droits des salariés» et le souci des commerçants de «répondre à de nouvelles formes de concurrence», comme François Hollande en a manifesté l’intention, hier, dans une vidéo projeté lors des mêmes États généraux du Commerce.

Comme Jean-Luc Mélenchon, « je m’oppose absolument et formellement au travail du dimanche qui détruit la vie de famille et se met au service d’un consumérisme aveuglé ». Nous n’acceptons pas qu’ au seul motif de grossir le tiroir-caisse de quelques-uns, on attente aux petits bonheurs simples de la vie des gens simples.

Affiche du Parti de gauche de 2008-2009

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

1 Commentaire

  1. RAULT

    Je vous adresse juste ce courriel, pour vous signaler une action en Ille et Vilaine, menée depuis 15 mois, contre l’Intermarché de La Mézière et le Casino du Rheu. Localement Nino Tocco, du Parti de Gauche, saura vous en donner les détails.
    Cordialement.
    F. RAULT

Les commentaires sont désactivés.