«

»

Juin 06

Pour les logiciels libres

Je suis signataire du Pacte du logiciel libre. Cette adhésion n’a rien d’un artifice. Le Front de Gauche œuvre pour qu’Internet et le Logiciel Libre prennent toute leur dimension et participent à l’élaboration de la société du savoir qui reste à construire. Il prône son utilisation à tous les échelons de l’État, des administrations centrales aux collectivités locales en passant par tous les établissements de service public. Pour cela, il est aussi nécessaire de réduire la fracture numérique qui n’est qu’un autre aspect de la fracture sociale. L’accès pour tous au réseau, la liberté du choix des outils, la défense de la neutralité du réseau Internet sont autant de combats à mener pour y parvenir.

Dans mes fonctions au sein du Parti de gauche, j’ai constamment défendu le recours aux logiciels libres qui donnent les quatre libertés d’utiliser, étudier, modifier et redistribuer les logiciels. Ce recours est une condition nécessaire au développement de la société de l’information, au partage des connaissances et à l’émancipation des citoyens.

L’hebdomadaire dont j’assume la rédaction en chef, A Gauche, est ainsi réalisé avec Scribus, un logiciel de mise en page dont j’ai assuré la promotion auprès d’un bon nombre de camarades qui l’utilisent depuis pour leurs publications et tracts.

De même, le site internet du Parti de gauche, dont j’ai la responsabilité, s’appuie exclusivement sur des technologies issues du logiciel libre. Mieux, l’application réalisée pour les besoins du site est elle-même partagée sous une licence libre. Lorsque nous avons décidé, l’été dernier, de procéder à sa refonte technique, nous avons en effet pris la décision radicale de développer notre propre solution, avec comme objectifs de mettre au point un système de structure légère, ne nécessitant pas de ressources matérielles trop importantes, avec un contrôle total sur le logiciel. Ainsi le choix s’est porté sur la plateforme technique Ruby on Rails, logiciel libre au cœur de nombreux systèmes, dont le credo est le pragmatisme, reformulé en « radicalité concrète » par les militants du Parti de gauche. Le site met en œuvre un certain nombre de technologies, toutes en licences libres, et s’appuie sur le standard HTML5. L’hébergement du site, dont l’infrastructure s’appuie sur Linux, est également piloté et contrôlé entièrement par ses militants qui procèdent à la mise en production et au pilotage de toute l’infrastructure informatique du PG. En partageux, le Parti de Gauche a publié intégralement les sources ayant servi à la réalisation de son site sur un site de partage et de développement collaboratif, sous une licence libre.

Tout ce qui permet aux citoyens d’exercer leur intelligence est un pas vers la révolution citoyenne qui permettra de sortir de la crise du capitalisme, œuvrer au dépassement de celui-ci et construire un nouveau modèle de société.

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks

1 Commentaire

  1. Aiello

    Vive le partage des savoirs libre.

Les commentaires sont désactivés.