«

»

Avr 02

Une sanction nationale et locale

20140330_Colombes_0002Voici le communiqué du Parti de gauche de Colombes sur le résultat du second tour des élections municipales dans notre ville:

Le retour de Nicole Goueta à la mairie de Colombes, après un mandat calamiteux en 2001-2008, est une mauvaise nouvelle pour Colombes, et plus particulièrement pour ses habitants plus modestes ainsi que pour les employés municipaux. Les Colombiens ne tarderont pas à le mesurer.

Cette élection est moins la victoire de toutes les composantes de la droite (du pseudo-centre aux catholiques intégristes) unies derrière leur candidate, que la défaite du PS, de ses alliés, et de Philippe Sarre. Entre 2008 et 2014, alors que notre ville compte 1 695 électeurs supplémentaires, la liste de droite ne gagne que 600 voix ; Nicole Goueta a fait le plein des voix de son camp sans susciter un surcroît d’adhésion : en 2008 elle a perdu avec 30,04 % des inscrits, elle gagne cette année avec 30,24 % des inscrits. A l’inverse, la liste PS-PCF-EELV perd 2 815 voix.

Ce recul, dans une ville qui voté à 58,5 % François Hollande en 2012 dans l’espoir d’un changement politique, porte à nos yeux la marque d’une double sanction qui a pris la forme d’une abstention inédite, surtout dans les bureaux de vote votant traditionnellement à gauche.

– Sanction de la politique gouvernementale à laquelle Philippe Sarre est associé puisqu’il se dit en « accord » avec elle. Or la majorité des électeurs de gauche, dont nous sommes, ne voit pas ce qui, dans les grandes lignes, distingue cette politique de celle que menait Nicolas Sarkozy.

– Sanction aussi de la gestion municipale du maire sortant qui trop souvent soucieux d’apaiser la droite a oublié de s’adresser à sa gauche. Celle-ci a cherché en vain entre les deux tours un message qui aurait pu la dissuader de bouder les urnes.

Pour nous, il faut dès aujourd’hui préparer la reconquête en construisant à Colombes une gauche combative contre toutes les politiques d’austérité et force de propositions radicales et concrètes. Le Parti de gauche de Colombes tend la main à tous ceux qui veulent que l’opposition de gauche continue de grandir et s’affirmer dans le pays. Il invite les Colombiens à manifester nombreux le 12 avril (14H, Place de la République).

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks