«

»

Mai 01

De qui se moque Alexis Bachelay, député PS ?

AssembléeNatDéputé de la 1ere circonscription des Hauts-de-Seine, Alexis Bachelay ne s’est pas contenté d’approuver le programme de stabilité de Manuel Valls, mardi à l’Assemblée nationale. Il en a fait la promotion sur différents médias, signant notamment avec 19 autres députés une lettre publiée dans le Journal du dimanche. Voici le communiqué qu’avec mes camarades du Parti de gauche de Colombes, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne, nous diffusons pour dénoncer cet engagement en faveur d’une politique de droite:

Sourd à la sanction des urnes, le gouvernement de Manuel Valls a fait adopter mardi 29 avril un plan d’austérité sans précédent, trois fois plus sévère que ceux de Sarkozy et Fillon. Les 50 milliards d’euros d’économies programmées sur les trois prochaines années vont opérer une redoutable saignée dans les budgets de l’Etat (18 milliards), de la protection sociale et de la santé (21 milliards) et vont asphyxier comme jamais les collectivités locales (11 milliards).

Les effets de cette purge sont déjà connus : gel des pensions pour plus d’un retraité sur deux, baisse des revenus pour les fonctionnaires, affaiblissement des services publics, dont certains vont disparaître, réduction de la capacité d’intervention et d’investissement des collectivités locales… Et à la clef : peu d’emplois créés et toujours plus précaires. Cette politique, calquée sur celle de la droite, n’est ni efficace, ni juste. Où est la justice quand le gouvernement programme 5 milliards de dépenses pour soutenir nos concitoyens les plus défavorisés mais 45 milliards de cadeaux aux entreprises, sous forme de suppressions de cotisations et d’allégements fiscaux ? Et rien n’est mis en œuvre pour imposer des contreparties contrôlées en matière de création d’emplois.

Aucun parlementaire de gauche n’a été élu pour mener une telle politique. Pourtant Alexis Bachelay se vante de la soutenir. Les concessions qu’il dit avoir obtenu du gouvernement pour justifier son vote en faveur de cette purge sont des attrape-nigauds puisqu’il s’agit à chaque fois de répéter des décisions prises de longue date. Et chacun a pu constater l’énergie déployée par le député de Colombes, Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne sur les plateaux télés et dans les médias pour défendre cette politique contre les critiques de députés membres pourtant de son propre parti. Ce zèle est insupportable. Ce dont la population de nos villes a besoin c’est d’un député qui la défende vraiment, non d’un spadassin à la solde des pires saigneurs solferiniens.

 

 

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks