«

»

Mar 20

Personnes âgées: une solidarité cruellement insuffisante

Graphique EHPADEn Ile-de-France, des départements ouvrent des maisons de retraite départementales qui proposent un tarif de journée à 60 euros. Dans les Hauts-de-Seine, rien de tel; les tarifs pratiqués sont bien plus élevés. C’est évidemment un choix politique que nous ne partageons pas.

Le bilan de la majorité UMP-UDI en la matière est, comme pour l’accueil de la petite enfance pour laquelle il n’existe que 5 crèches départementales (dans deux communes du sud du département), pour le moins déficient. Tout se passe comme si le conseil général (conseil départemental) se satisfaisait de verser aides et subventions et refusait d’investir et de s’investir lui-même dans la solidarité à l’égard de nos anciens.

Dans notre département qui compte près de 1,6 millions d’habitants, on ne dénombre que 45 établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA), dont 26 sont des établissements associatifs, 18 publics et 1 commercial, avec au total une capacité de 2.837 places. C’est trop peu.

La situation est plus préoccupante encore en ce qui concerne les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), établissements médicalisés. Plus de la moitié sont des structures commerciales qui offrent un excellent rendement à leurs actionnaires et à leurs pensionnaires un rapport qualité-prix contestable, 30 % sont gérées par des associations pas toujours non-lucratives. L’infographie interactive ci-dessous vous présente l’état de la situation.

 

Trouver dans les Hauts-de-Seine une structure d’accueil à moins de 80 euros la journée, c’est mission impossible. Or, sur l’ensemble de la France, le coût moyen d’une place en maison de retraite est de 60€ par jour soit 1.857€/mois. Une somme déjà bien supérieure au montant moyen des pensions (1.288€) des 16,5 millions de retraités que compte le pays. Résultat: 39% des personnes âgées sont dans l’incapacité de payer leur maison de retraite et 25% sont obligées de vendre leur patrimoine ! La difficulté est encore accrue pour les femmes: leur pension de retraite est d’environ 900€ ! Et pourtant 64% des pensionnaires des maisons de retraite sont des femmes seules !

En matière d’accueil de jour, notre département est dramatiquement sous-équipé. Ce type de structure permet de soulager ceux qu’on appelle les « aidants ». Ils s’occupent de leur conjoint ou de leur parent à domicile et ont besoin d’être aidé, de pouvoir souffler quelques heures par semaine ou le temps de prendre un peu de vacances. Eh bien sur tout le département il n’existe que 224 places en accueil de jour. Même pas un établissement par commune !

Voilà des dossiers que nous entendons bien défendre au conseil départemental, et faire avancer. C’est une question de solidarité.

Bouton Web

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks