Mar 14

Droits des femmes: un combat de tous les instants

Kamel Bouhaloufa, Yahia Bouchouicha et Christiane Chombeau signent la lettre au maire de Colombes de "Lumière de Colombes".

Je signe avec mes camarades et colistiers Kamel Bouhaloufa et Yahia Bouchouicha la lettre au maire de Colombes de « Lumière de Colombes ».

Samedi, nous sommes allés rendre visite à l’association « Lumière de Colombes » qui, en cette veille de la Journée internationale pour les droits des femmes, fêtait son vingtième anniversaire. Installée aux Fossés-Jean, cette association de femmes mène un travail remarquable de réflexion, d’attention, de ténacité pour promouvoir la condition féminine dans ce quartier prioritaire. Reconnue de toutes dans cette partie de Colombes, cette association repose sur le dévouement de bénévoles et emploie deux salariés. Or malgré de tels états de services, « Lumière de Colombes », qui dispose actuellement d’un local dans le patio de la cité promis à une démolition rapide, n’a aucune information sur les locaux qui lui seront attribués dans le cadre de la rénovation du quartier. Elle a donc pris l’initiative d’envoyer une lettre collective à Mme le maire pour lui demander de répondre à cette légitime interrogation. Nous avons bien naturellement appuyée cette demande en signant cette lettre. Et nous veillerons à ce qu’une réponse positive lui soit donnée qui permette à « Lumière de Colombes » de continuer d’œuvrer à l’émancipation des femmes et au lien social dans ce quartier.

Jeudi, nous étions invités à signer une charte d’engagements présentée par l’antenne des Hauts-de-Seine de l’association « Osez le féminisme ! », à laquelle s’étaient associées pour l’occasion le comité de défense et le comité des usagers du Centre municipal de santé (CMS) et du Centre de planning et d’éducation familial (CPEF). En savoir plus »

Mar 07

Les Hauts-de-Seine, département de tous les records

20150305_Colombes_0035Avec mes co-listiers dans le canton de Colombes-1, nous avons tenu jeudi soir une réunion publique dans une école en plein cœur du canton. J’avais préparé une intervention liminaire que je vous livre ci-dessous:

Comme il ne vous a pas échappé, nous avons dans notre slogan un mot clef « Ensemble ». Derrière ce mot il y a deux messages. Le premier c’est pour dire que sans vous nous ne ferons rien. Pour bâtir notre projet nous avons rencontré bon nombre de Colombiens et continuons de le faire. Élus nous vous reverrons régulièrement afin de vous rendre compte de notre mandat, recueillir vos avis, vos suggestions.

Mais ce mot « Ensemble » montre aussi ce qu’est notre liste : un rassemblement de représentants du Parti communiste, du Parti de gauche auquel j’appartiens ainsi que de citoyens avec Kamel, bien connu du monde associatif. Un rassemblement solide basé sur la volonté commune de défendre des choix différents des politiques d’austérité, mortellement libérales. Des politiques qui enrichissent les riches et appauvrissent les classes populaires mais aussi les classes moyennes, et sont menées tant par le gouvernement socialiste que par l’UMP dans le département ou Mme Goueta à Colombes. En savoir plus »

Mar 04

« L’élection départementale peut changer votre vie »

C’est le message que j’ai voulu faire passer lors de mon passage, ce début de semaine, dans l’émission « Pluriel » animée par Loïc Barrrière, sur Radio Orient. J’y évoque mon engagement et surtout l’enjeu des élections départementales pour la vie quotidienne de tous à travers des exemples pris dans les compétences des conseils départementaux…

 

 

Fév 17

Quand la fachosphère s’excite autour de ma candidature…

Depuis bientôt une semaine l’extrême droite s’excite sur les réseaux sociaux à propos de ma candidature aux élections départementales… et mon appartenance au Parti de Gauche (membre du Front de gauche). Autant dire que la fachosphère découvre l’eau chaude!
10835106_988275627867496_8417382556986920770_o
Pourquoi d’un seul coup toute cette publicité? Le Parti de gauche de Colombes décrypte sur facebook le message subliminal que contient l’écho publié dans Minute (11 février) et à l’origine de toute cette agitation. En savoir plus »

Fév 13

Loi Macron, piège à cons

Tout-est-bon-dans-le-MacronLes députés vont se prononcer mardi sur la « loi Macron ». Peut-être en avez-vous entendu parler. Si c’est par la télé ou la radio, il y a de fortes chances qu’on vous ait expliqué que cette loi allait « créer de la croissance et développer l’activité ». Mais il est plus certain qu’on vous ait caché toutes les mesures contenues dans ce texte préparé par le ministre de l’économie ? Constitué à l’origine de 106 articles (un peu plus de 200 maintenant), c’est une loi fourre-tout : elle propose de nombreuses dispositions visant à déréglementer le droit du travail, privatiser les services publics, déroger au droit de l’environnement et satisfaire toujours plus Bruxelles et les actionnaires.

La loi Macron n’est pas une loi de gauche !

Elle reprend une partie des propositions de la très libérale commission Attali, mise en place par Nicolas Sarkozy. Ce dont se réjouissent la droite et le patronat. Le Medef estime que la loi Macron va « véritablement dans la bonne direction ». Et de nombreux députés UMP ont déjà annoncé qu’ils voteraient pour. En savoir plus »

Articles plus anciens «

» Articles plus récents