«

»

Fév 16

Disparition d’une grande dame

Comme tout mes camarades du Parti de gauche, c’est avec émotion que j’ai appris ce 22 novembre le décès de Danielle Mitterrand. Malgré son âge, cette femme de gauche continuait à défendre de nombreuses causes avec la Fondation France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand, qu’elle avait créée en 1986.

Je l’avais découverte en 1981, quand pour le journal Le Monde j’avais fait un de ses tout premiers portraits dans l’édition publiée au lendemain de la victoire du 10 mai 1981 (je le reproduis ci-dessous à cette occasion). Par la suite, j’ai pu constater comme beaucoup de nos concitoyens que ses questions préoccupent combien elle était de tous les grands combats, pour les droits de l’homme et l’émancipation humaine. Je me souviens aussi qu’elle n’avait pas hésité à faire savoir qu’elle voterait non au référendum sur le TCE en mai 2005.

Plus récemment, le 4 septembre 2010, elle était encore au premier rang de la manifestation nationale de protestation contre la xénophobie d’Etat mise en œuvre par le gouvernement. Une semaine plus tard nous avions eu plaisir à l’accueillir sur le stand du Parti de gauche à la Fête de l’Humanité, à l’occasion d’un débat sur l’eau, ce bien commun si important, qu’elle refusait de voir devenir «un bien économique au profit, sonnant et trébuchant, de quelques privilégiés».

Article paru dans Le Monde, le 12 mai 1981

Share and Enjoy:
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks